Jump to content
The Official Site of the Montréal Canadiens
Canadiens de Montreal

Souvenirs De Hockey


stbvoyageur
 Share

Recommended Posts

Salut,

L'année s'achève, mais je voulais la rendre hommage, parce-que je crois que c'était une grande année pour le hockey au Canada...

Surtout en février, quelle bonne terminaison à des Jeux olympiques mémorables. Je n'ai pas pu voir le final féminin du hockey qu'en rédiffusion, mais c'était tout un coup que les Canadiens ont réussi, les buts de Marie-Phillippe Poulin étaient magnifiques. J'imagine que c'était un grand moment de fierté pour les Québecois, surpassé que par la beauté et le courage de Joannie Rochette. J'ai eu l'occasion de voir le championnat mondiale féminin ici quelques années auparavant, c'était du bon hockey, je suis devenu un très gros admirateur de Sarah Vaillancourt! J'espère que le futur du hockey féminin sera une ligue professionnelle nord-américaine avec l'appui de la LNH, qui exposera le talent du hockey féminin au Canada et les États-Unis. Je préferai de voir des matchs d'équipes régionales que de voir le Canada écraser le Kazakhstan 25-0.

Et je me souviendrai toujours du gros but gagnant marqué par Sidney Crosby. Deux minutes après j'avais mes patins et mon bâton de hockey en main, pour remonter la rue Marion au rue Taché, et chausser mes patins sur notre sentier de patinage, qui nous dirige vers la Fourche. Toute la nuit, j'ai joué du hockey avec le monde qui rassemblait sur les patinoires encadrées de talus de neige et de sapins, jouant du shinny avec les jeunes et les vieux, les bons et les novices, pendant que les couples, les familles, et même les nouveaux-arrivés, des pays plutôt tropicales, tentaient leur premiers coups de patins, en trébuchant comme chaque débutant, passaient par le sentier. Les lumières translucides, avec la pleine lune qui baignaient au-dessus du pont ferroviaire, avec ses grincements constantes de transport, l'état d'âme de l'Ouest canadien, faisaient un scène magnifique en plein hiver.

Chaque participant(e) du hockey possède une patinoire chère à leur mémoire. La mienne se trouve en Saint-Boniface dans un petit coin inconnu. Elle est bordée des chênes sur les bancs de la rivière Seine, qui te laissent leurs bardanes en retrouvant les rondelles perdues par des tirs imprécis. De l'autre côté se retrouve le terrain de golf Saint-Boniface, où j'ai eu le privilège de travailler pour trois années, avec sa belle faune, les éperviers et les faucons regnant les vieux chênes et ormes, un emploi que m'a permis d'apprendre beaucoup de trucs de fermiers, ainsi comment conduire un tracteur John Deere:) Je recommande ce genre d'emploi à tout les jeunes qui veulent apprendre des outils de base. En hiver le terrain de golf se transforme en piste pour les skieurs de fond. La patinoire est à sa meilleure lorsqu'on éteint ses lumières et il y a que la beauté des cieux pour nous illuminer. Il y a un ancien dessin animé en anglais qui s'appellait 'Les Racoons' (Les râtons-laveurs), où ils se rassemblaient pour jouer au hockey, je crois parfois que cette patinoire était construite dans son image, un vrai trésor chez nous, la première patinoire que j'ai franchi.

Pour terminer mes souvenirs de hockey, je dois rendre hommage à la plaque de hockey qui était confiée à mon frère cadette et moi pendant notre enfance, une plaque de rondelles qu'ont obtenaient de l'ancienne compagnie de gaz, Texaco. C'était l'époque des 21 équipes, et c'est bien arrangée, les équipes canadiennes de l'ancienne divison Smythe en haut (Vancouver, Calgary, Edmonton, et finalement Winnipeg), autour de la rondelle LNH, Toronto à sa gauche, Montréal à sa droite, les équipes New Yorkaise au dessus, et sur le dernier rang, les équipes perdues (Minnesota, Hartford, Québec). Dans notre enfance à Lorette, on utilisait souvent des rondelles de la plaque lorsqu'on perdait des rondelles dans la neige autour de la patinoire dans notre cours, où chez les voisins. Depuis longtemps la plaque avait une rondelle des Red Wings qui était toute abimée, parce-que c'était l'équipe favorite de notre voisin, qui est devenu plus tard capitaine de notre équipe hockey...Mon ami Richard me l'a gracieusement remplacée un jour, ainsi le laid symbole de Texaco avec un décal de Canada! Pour mon premier sorti cette année, je n'avais guère de rondelles donc j'ai décidé de sortir la rondelle chérie des Canadiens, qui s'est retournée sur la plaque avec une bosse obtenue en pratiquant des tirs de Cammalleri:) Ayant été affaibli sévèrement par la pneumonie cette automne, je retrouve mes forces et mon esprit sur les patinoires de notre ville. J'espère toujours de remplacée la rondelle des Glorieux cette année avec une rondelle obtenue du Centre Bell...un match Canadiens-Leafs? Pour l'instant je me sers d'une rondelle des Wheat Kings de Brandon, qui m'a été confiée, la seule équipe juniore au Manitoba, mais pourtant une équipe qui a un très bon héritage, Braydon Schenn étant le dernier exemple...

On aura pas de sentier de patinage cette année, les rivières débordaient en automne, et la glace ne gelera pas suffisament (on se prépare déjà pour des inondations sévères), une occasion râtée de voir notre ville d'une bonne façon. Quand même le hockey est toujours vivant chez nous, et j'espère qu'à Montréal et partout que le hockey est aussi cher pour vous.

Bonne année.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...